Le consentement aux soins

Le consentement aux soins (loi du 22 avril 2005)

« Toute personne prend, avec le professionnel de santé et compte-tenu des informations et des préconisations qu’il lui fournit, les décisions concernant sa santé.

Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne.

Ce consentement peut être retiré à tout moment.

Le médecin doit respecter la volonté de la personne après l’avoir informée des conséquences de ses choix. »